Quels sont les dangers de la 5G ?

La 5G, c’est pour bientôt, mais on en parle déjà beaucoup. Et un sujet revient très souvent : la 5G est-elle dangereuse ? 5G danger : le guide complet pour tout savoir sur les réels dangers de la 5G.

C’est début 2020 que la 5G va faire son apparition en France de façon officielle. Le ultra haut débit compte se déployer dans toute la France dans les années à venir. Et cela risque bien de révolutionner de nombreux secteurs d’activité. Les domaines de la médecine, du jeux vidéo, de l’internet ou encore de l’automobile vont connaître de grandes évolutions grâce à l’apparition de la 5G. Développement de la voiture autonome, possibilité d’apporter des soins à des zones de France où il y a peu de médecin, cloud gaming etc. Une amélioration technologique qui va changer notre quotidien et notre façon de consommer.

Mais qu’en est-il des risques pour la santé ? Quels sont les réels dangers de la 5G ? Les dangers de la 5G interrogent notamment à cause des ondes électromagnétiques qu’elle va émettre. Suscitant énormément de méfiance, les dangers de la 5G ne sont pas interprétés de la même manière par tous. Entre certaines organisations qui se veulent alarmistes et d’autres étant plus rassurantes, les anti-ondes et ceux qui sont pour le développement de la 5G se livrent une guerre d’arguments. Voyons où nous en sommes sur les dangers de la 5G, et s’il y a vraiment nature à s’inquiéter.

La 5G, des débits décuplés par rapport à la 4G

La 5G va arriver dans nos foyers d’ici quelques mois. Il est alors temps de se pencher sérieusement sur son réel apport et sur les dangers de la 5G. Entre vitessetemps de latence et révolution technologique, l’arrivée de la 5G va clairement modifier notre mode de vie et de consommation.

Qu’est-ce que c’est, concrètement, la 5G ?

La grosse avancé qu’apporterait la 5G est le temps de latence qui va être largement diminué. Avec la 4G, nous avons un temps de latence équivalent à 40 millisecondes. Avec l’arrivée de la 5G, ce laps de temps devrait s’abaisser à 1 milliseconde ! À terme, ce ne sont pas moins de 1 million d’objets connectés au kilomètre carré que l’on nous promet. Une véritable avancée technologique qui pourrait bien modifier notre quotidien.

D’ici 2022, la technologie sans fil qui marchera avec un signal 5 Ghz devra venir décupler la vitesse du débit mobile d’aujourd’hui. Ce standard de transmission sans fil a été validé par l’IEEE. Il ne sera pas opérationnel tout de suite, il faudra laisser un peu de temps que cela se mette en place. La responsable technologique de l’opérateur Orange, Mari-Noëlle Jégo-Laveissiere, aime à dire que  » dans un premier temps, la 5G, ce sera la 4G boostée, que l’on pourrait comparer à de la 40G grâce à un empilement de technologies compatibles « . Grâce aux nouvelles technologies qui vont arriver, nous aurons alors droit à une vitesse 1 000 fois plus rapide que ce que nous permettaient les réseaux mobiles en 2010.

En plus des jeux vidéos et de la médecine d’autres domaines pourraient changer de visage. Bientôt, il vous sera possible de télécharger des films en HD en seulement 20 min, contre 1h40 aujourd’hui ! La 5G va probablement favoriser l’avènement de la voiture connectée et autonome, même si ce dernier point va demander d’énormes phases de test afin de sécuriser la machine.

L’utilité et les bénéfices de la 5G peuvent faire l’objet d’un dossier très complet, mais notre sujet concerne les dangers de la 5G. Quels sont-ils réellement ? Existe-t-il vraiment des dangers avec la 5G, ou est-ce une croyance populaire inventée par les anti- ondes ? Nous vous apportons quelques éléments de réponses au sujet des éventuels dangers de la 5G.

Les prétendus dangers de la 5G sur notre santé

Comme pour beaucoup de domaines sociétaux, le débat fait rage quant aux éventuels dangers de la 5G. Il y a ceux qui affirment haut et fort que les dangers de la 5G sont bel et bien réels, et il y a les autres qui sont moins affirmatifs et nuancent davantage leurs propos. Voyons les différents points de vue concernant les dangers de la 5G et pourquoi le monde du ultra haut débit se déchire autant.

Le (faux) problème des ondes électromagnétiques

Ce sont les ondes électromagnétiques qui inquiètent le plus les personnes. Et de nombreux scientifiques font partie du mouvement. En 2017, ce ne sont pas moins de 230 scientifiques et médecins de partout dans le monde qui ont lancé un moratoire commun au sujet du danger de la 5G.

Ils préviennent :  » La 5G augmentera l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence « . Pour des raisons plutôt simples : la 5G va demander une augmentation croissante de fréquences et des ondes encore plus puissantes, notamment les ondes millimétriques. Ces dernières ont une portée plus courte, il faudrait dont développer très largement les antennes relais. Et finalement, l’exposition aux ondes serait multipliée pour tous.

Effectivement les ondes 5G utilisent des fréquences plus importantes, ce qui implique une portée un peu plus courte que les ondes 4G. Pourtant, les antennes relais existantes suffiront amplement pour couvrir le territoire et la population, comme ce fut le cas pour le passage de la 3G à la 4G.

De plus, les ondes 5G sont propagés uniquement vers les appareils connectés, et non dans l’ensemble des directions. Par conséquent, la diffusion des ondes 5G a une bien meilleure répartition que celles 4G.

Des problèmes de santé peu justifiés

Les listes des dangers de la 5G est assez longue pour certains scientifiques, qui évoquent notamment dans ce rapport  » un risque de cancer, de stress cellulaire, d’augmentation des radicaux libres nocifs, de dommage génétique et du système reproducteur, de déficits d’apprentissage et de mémoire, de troubles neurologiques … ». Rien que ça ! Ils se justifient en se basant notamment sur le National Toxicology Program, plus vaste étude (américaine) réalisée sur le sujet jusqu’ici. Pour en arriver à ces conclusions, dans lesquelles ils évoquent le développement de deux cancers, des tests ont été effectués sur des rats.

Problème : les sources l’appel des scientifiques contre la 5G excluent volontairement les études qui ne vont pas dans le sens des auteurs. En clair, ces sources sont très loin d’êtres neutres, et sont volontairement orientés. Pour l’instant, rien de concret n’a été démontré en ce qui concerne ces prétendus dangers de la 5G.

Les autres dangers de la 5G

De son côté, Europol (l’agence européenne de police criminelle) s’inquiète également des dangers de la 5G. Non pour des questions de santé, mais pour des soucis d’investigation. Les tâches des enquêteurs pourraient s’avérer compliquées à cause de ce nouveau système de 5G.

En quoi la 5G serait dangereuse ? L’apparition de la 5G, c’est le passage d’une infrastructure à réseau physique à une infrastructure virtuelle et déconcentrée. Les opérateurs eux-mêmes ainsi que les policiers n’auront alors plus de contrôle dessus. De fait, la géolocalisation et les écoutes seront très largement compliquées. Le cryptage des données sera également élargi, et donc l’anonymat des malfrats beaucoup plus répandu.

Autre cas, cette fois de sécurité civile, inquiète également. Certaines fréquences utilisées par la 5G pourraient interférer avec d’autres services. Les satellites pourraient voir leurs fréquences endommagées, et ce sont les USA qui pourraient être le plus touchés. Car aux États-Unis, il y a de nombreuses tornades et autres phénomènes météorologiques de grande ampleur. Ainsi, les satellites perdraient environ 77 % des données qu’ils recueillent actuellement, réduisant la capacité de prévision de la météo jusqu’à 30 %

Différentes arguments mettent en avant les différents dangers de la 5G. Et ces dangers de la 5G ne portent pas uniquement sur la santé, mais bien sur une approche plus globale de la société.

Certains se veulent bien plus rassurants sur les dangers de la 5G

Il est vrai que les arguments sur les dangers de la 5G font peur. Mais certains nuancent beaucoup plus ces propos. C’est notamment le cas de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Alors oui, en 2011, l’OMS a bien placé les ondes électromagnétiques dans la catégorie des cancérogènes  » possibles  » pour l’homme. Mais elle apporte une précision.  » La recherche n’a pas pu fournir de données étayant une relation de cause à effet « . Les dangers de la 5G n’ont donc pas encore été réellement prouvés selon l’organisation.

De son côté, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) minimise les dangers de la 5G. L’agence estime qu’il n’est  » pas fondé, sur une base sanitaire, de proposer de nouvelles valeurs limites d’exposition pour la population générale « . Les dangers de la 5G n’existeraient donc pas, à condition de respecter un certain seuil. Des seuils d’exposition aux ondes ont été établis par la loi. S’ils sont respectés, les chercheurs estiment qu’il n’y a pas de danger 5G sur la santé.

Mais l’interrogation qui se pose désormais est : la 5G va-t-elle dépasser ce seuil ? D’après l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences), la réponse est non. Il est dit que les téléphones en 5G ne seront pas plus nuisiblesque ceux en 4G actuels. Qui eux, sont déjà sous le seuil règlementaire. En ce qui concerne les antennes relais,  » le seuil fixé par la 5G est le même que pour la 4G et n’est jamais atteint actuellement « . Les pro-5G estiment même qu’elle émettra moins d’ondes que la 4G. Comment est-ce possible ? Les antennes émettraient des ondes électromagnétiques directement sur les smartphones. Et non en continu, sauf en cas de nécessité.